Cliquez sur le bouton "j'aime" avant de lire cet article ! Merci beaucoup ;-)



Gagner à tout prix est un livre écrit par Brad Gilbert (plus besoin de le présenter) et Steve Jamison.

Grâce à la lecture de David Brun, entrepreneur, fan de marketing digital et passionné de tennis, vous allez pouvoir bénéficier d’un résumé précis et intéressant de ce livre ! Temps de lecture : 5 minutes.

Si vous souhaitez vous procurer ce livre, n’hésitez pas à le commander sur Amazon, en suivant ce lien: Gagner à tout prixhttps://www.amazon.fr/gp/product/2501114671

Gagner à tout prix de Brad Gilbert

 

L’avantage précoce : le match commence avant le premier point

  • S’échauffer et se préparer mentalement bien avant le match. Peu d’amateurs le font.
  • Stratégiquement, il faut répondre à 2 questions. Que faut-il provoquer ? Que faut-il empêcher ? Il faut démarrer un match avec un plan en tête et s’y tenir.
  • La plupart des joueurs n’ont pas d’esprit de compétition et se présentent au match pour échanger des balles, sans préparation physique et mentale.

 

Le matériel : votre équipement peut vous aider à remporter la victoire

  • L’eau : boire régulièrement, à chaque changement. Ne pas attendre d’en ressentir le besoin.
  • Les aliments : amener des bananes qui sont faciles à digérer et donnent un bon coup de fouet.
  • Deux raquettes identiques. C’est le minimum !
  • Prévoir bandages et pansements pour parer aux ampoules, une paire de tennis de rechange avec une pointure supplémentaire, des chaussettes de rechange pour éviter les ampoules, un antidouleur pour les muscles, des serviettes, des t-shirts propres et des lunettes de soleil.
  • Prendre de l’ibuprofène avant et après le match si l’on a dépassé un certain âge.

 

Les étirements gagnants.

  • Idéalement, passer 20 minutes à préparer son corps au stress de la rencontre.
  • Commencer par échauffer les jambes en reproduisant à faible intensité les gestes exécutés au cours du match.
  • Courir 4 fois autour de votre côté du terrain en restant face au filet pour travailler les déplacements avant, arrière et latéral. Au troisième tour, se botter les fesses (talons aux fessiers). Au quatrième, lever les genoux à la poitrine. Puis talons – fesses pendant 15 secondes par jambe. Se pencher en avant les genoux légèrement pliés et le dos droit. Étirer son aine.
  • Ces exercices peuvent être répétés après le match pour éviter les raideurs.

Vous pouvez aussi lire : Échauffement Tennis : Comment font les pros ?

Comment faire un bon échauffement de tennis en suivant la même méthode que les pros ?

 

La technique du micro-onde : dégelez rapidement vos coups

  • Il y a 3 objectifs à l’échauffement d’avant-match : poursuivre l’échauffement physique, effectuer des coups fructueux et en apprendre le plus possible sur votre adversaire.
  • Commencez l’échauffement par des échanges de volées. Cela force à regarder la balle.
  • Enchainez avec des frappes de fond de court en visant la ligne de fond. Allez y doucement. Pas de démonstration d’énergie.
  • N’évitez pas vos points faibles lors de l’échauffement et des entrainements. Il faut les travailler avec assiduité aussi.
  • Ne vous laissez pas impressionner par ce que l’adversaire réussit pendant l’entrainement mais notez ses failles pour les exploiter pendant le match.

 

Surmonter la nervosité de l’avant-match

  • 4 choses à faire. Respirez profondément avec lenteur et régularité. Haussez vous sur la pointe des pieds pour conserver un pas léger et un bon jeu de jambes.
  • Essayez de lire le logo imprimé sur la balle qui arrive.
  • Enfin, chantez !
  • L’esprit a du mal à faire deux choses en même temps. Pour ne plus penser aux conséquences de votre nervosité, pensez au point suivant ou au coup suivant.

Vous trouverez d’autres conseils dans l’article : Mental Tennis : Mes solutions contre le stress

Comment améliorer son mental tennis et trouver des solutions contre le stress ?

Le départ intelligent : prendre rapidement l’avantage

  • Ne servez jamais le premier.
  • Dans les premiers jeux, commencez en dessous de votre rythme maximal et montez en puissance progressivement.
  • Pas de faute directe lors des deux premiers jeux.

Je vous invite à lire mon article intitulé : Comment débuter un match de tennis ?

Comment débuter un match de tennis ?

Les clés de la victoire

  • Prendre note de « qui fait quoi à qui » lors d’un match. Les points forts, les points faibles, les schémas, les fautes directes, les coups favoris. Il faut savoir reconnaître, analyser et exploiter aussi bien votre jeu que celui de votre adversaire.
  • Faites vous aider d’un pro qui analysera votre jeu. C’est le seul moyen de savoir ce que vous devez optimiser et minimiser dans votre jeu.

 

Contrer la stratégie de l’adversaire

  • Le joueur du dimanche possède un style auquel il se cantonne et un coup unique qu’il maitrise bien. Forcez le à en sortir et il n’aura pas de plan alternatif.
  • Bien souvent, la victoire ou la défaite n’est pas imputable à l’adversaire mais à vous-même parce que vous débutez le match avec des idées préconçues sur qui va gagner ou perdre.
  • Face au joueur de fond de cour, montez au filet ou obliger le à monter au filet. Ne lui donnez pas de puissance et servez des secondes en premières. Il faut l’obliger à frapper des coups précis, à sortir de sa zone de confort, à imprimer de la puissance pour qu’il fasse des fautes.
  • Face à un joueur rapide, frappez long au milieu du terrain pour l’empêcher de faire ce qu’il maitrise, des déplacements.
  • Face à un joueur qui attaque votre revers médiocre, ne cherchez pas à faire un coup d’éclat. Contentez-vous de renvoyer la balle pour l’obliger à faire un coup de plus à chaque fois. Vous pouvez aussi contourner le revers si sa balle est molle, monter au filet, attaquer son second service ou faire un lob plutôt qu’un passing-shot.
  • Le service est le coup le plus important du tennis chez les pros. Travaillez le jusqu’à ce qu’il devienne un atout. Les amateurs gagnent 50% de leurs services et les pros entre 75% et 90%.
  • Le retour de service est nettement plus facile à travailler que le service et peut devenir un coup prépondérant assez rapidement.
  • Face à un joueur qui pratique le service-volée, suivez bien la balle du regard et non le joueur. Il faut pouvoir distinguer jusqu’au logo de la balle et se concentrer dessus. Ne crispez pas votre frappe. Résistez à la tentation de frapper fort et mettez vos retours dans le cours. Variez vos retours. Le retour explosif sur l’adversaire fonctionne aussi très bien. Privilégiez le retour de service croisé. Faites des lobs occasionnellement.
  • Face à un jouer qui possède un second service faible, rentrez de 2 ou 3 pas à l’intérieur du court, gardez vos pieds en mouvement et ne vous accordez pas de répit. Ne pas donner trop d’élan à la raquette, ne pas chercher à frapper trop fort.
  • La puissance est moins déterminante que le placement. Frappez avec votre raquette, pas avec votre égo.
  • Face à un gaucher, déplacez vous dans le couloir pour recevoir les services côté avantage afin de neutraliser son service slicé sur votre revers.
  • Lorsqu’un joueur vous bat avec un coup ou un style particulier, il est essentiel de modifier votre jeu.
  • Face à un service boulet de canon, reculez de 3 pas pour en atténuer la puissance puis avancez à l’intérieur du court pour effectuer un retour bloqué. Cela déstabilisera votre adversaire et le forcera à modifier son jeu en visant les angles ou en frappant plus fort.

 

Les points d’avantage cachés

  • Ce sont des points sur lesquels il faut redoubler d’effort et de concentration. Les amateurs négligent souvent ces points.
  • Un point joué à 30-30, appelé point de perspective, doit revêtir la même importance qu’un point d’avantage. Les joueurs amateurs sous-estiment ces points et ne s’alertent que sur les points d’avantage. Ne jamais faire de faute sur les points de perspective qui donnent ensuite l’occasion de terminer le jeu. Idem lors d’un jeu à 4-4 ou 5-5. Ce jeu est crucial. Ne pas s’impatienter, ne pas forcer ses coups. L’adversaire doit mériter tous les points gagnés.
  • Les 2 premiers jeux du second set sont cruciaux car ils peuvent anéantir tout espoir de revenir dans le match.
  • Ne pas se décontracter même lorsqu’on a une longueur d’avance. Ne pas chercher à devenir plus puissant ou plus offensif au risque de commettre des fautes.
  • Quand vous menez, continuez à faire ce qui vous a permis de mener.
  • Lors d’un tie-break, privilégiez un tennis régulier à un tennis spectaculaire.
  • Pour conclure un match, persuadez vous que l’adversaire va sortir son meilleur tennis, ne le sous-estimez pas et restez vigilant.

 

L’arrêt au stand : révision des coups

  • Si votre coup droit est défaillant, préparez votre coup plus tôt. La raquette doit être positionnée en arrière lorsque la balle est au filet.
  • Si votre revers est mauvais, ne soyez pas trop exigeant sous la pression. Contentez vous de renvoyer la balle dans le court comme à l’entrainement.
  • Si vous échouez sur le service, il faut impérativement rétrograder d’une vitesse.
  • Si vous loupez vos volées, allez à la rencontre de la balle et rapprochez vous du filet.
  • En cas de difficulté avec le smash, privilégiez un bon placement à une puissance accrue.
  • Si un coup devient défaillant, contrôlez votre jeu de jambes. Haussez-vous sur la pointe des pieds.
  • Pour perfectionner un coup, il faut l’isoler, le travailler à l’entrainement, contre un mur et en match face à un adversaire que l’on peut battre sans trop de difficultés. Il se peut que vous perdiez, ne vous en préoccupez pas.

 

Apprendre auprès des joueurs de légende

  • Agassi => prise de balle plus tôt, déplacement simultané des pieds et de la raquette, préparation précoce de la raquette.
  • Lendl =>  commencez le match à 65% et montez en puissance, ne pas forcez un coup que l’on ne maitrise pas, être patient, ne pas relâcher la pression même quand on mène
  • Becker => confiance absolue en ses capacités
  • McEnroe => flexibilité pour changer de méthode et capacité à analyser et exploiter les faiblesses de l’adversaire
  • Edberg => trouvez votre style, ayez un plan basé sur vos points forts et n’en démordez pas, maitrisez vos émotions
  • Connors => n’abandonnez jamais, attaquez continuellement les points faibles de l’adversaire, améliorez votre retour de service
  • Courier => acharnement, passion, variation des effets et des enchainements
  • Sampras => si vous défendez bien votre service, soyez plus agressif sur le service de l’adversaire, décontraction des coups et gestion des émotions.
  • Gilbert => mental d’acier, faire correspondre ses points forts avec les points faibles de l’adversaire, pas de faute directe, pas de point gratuit

 

Le mental

  • Contrôlez toujours votre colère pour éviter de sortir de votre jeu.
  • Il est dangereux de considérer un match comme gagné. Lorsque vous menez, il faut être encore plus alerte.
  • Lorsqu’un match est tendu, obliger son adversaire à frapper 1 ou 2 coups de plus. Ne pas se précipiter.
  • Les erreurs les plus courantes commises par les amateurs : ne pas élaborez de stratégie, ne pas penser à ce qu’ils font, agir avec trop de précipitation.
  • Toujours se battre jusqu’au dernier point.

Vous pouvez immédiatement accéder à la formation Tennis Mental Gagnant pour progresser mentalement !

Tennis Mental Gagnant - Formation mental pour joueurs de tennis motivés

Un grand merci à David Brun pour ce résumé du libre Gagner à tout prix de Brad Gilbert et Steve Jamison qui offre pas mal de conseils concrets et réalisables dès votre prochain match ! Si vous souhaitez commander le livre sur Amazon, cliquez ici