Cliquez sur le bouton "j'aime" avant de lire cet article ! Merci beaucoup ;-)



Dans cet article intitulé « Comment améliorer sa concentration et son dynamisme au tennis ?« , je vais partager avec vous ce que j’ai trouvé, remarqué et appris au cours de ces dernières semaines sur le terrain…

Comme vous le savez, j’enseigne chaque jour à différents types de population : des débutants allant aux meilleurs, aux femmes et aux hommes ainsi qu’aux enfants; et j’ai remarqué qu’il y avait pas mal de difficultés concernant la concentration et le dynamisme auprès de mes élèves…Peut-être est-ce le cas pour vous ? Voyons donc ensemble comment améliorer sa concentration et son dynamisme…

Vous pourrez me dire qu’on peut être concentré et dynamique…OUI. Mais le joueur de tennis est principalement l’un ou l’autre, ce qui ne veut pas dire qu’il n’est qu’un, mais il y a un ordre. C’est pour cette raison que j’ai décidé de faire cet article, afin de partager avec vous mes explications et surtout vous aider à progresser dans votre concentration ou dans votre dynamisme. Le plus important est de comprendre comment cela fonctionne et comment le travailler.

 

Êtes-vous plutôt un joueur dynamique ou un joueur concentré ?

  • Les joueurs dynamiques sont ceux qui sautent dans tous les sens. Ce sont ceux qui sont très souvent sur la pointe des pieds, toujours réactif. Le dynamisme pourrait se traduire par une forme d’hyperactivité sur le court. Toujours dans la bonne position, toujours en train de courir tel que les rameurs, de faire les cent pas, capable de monter à la volée en une fraction de seconde…
  • Les joueurs concentrés sont beaucoup moins explosifs dans leur comportement. On pourrait penser qu’ils n’ont pas envie de jouer à cause de cette attitude plutôt lente sur le court. Cependant, ces joueurs attachent beaucoup d’importance à la qualité de la frappe de balle, à la zone qu’ils souhaitent toucher pour parvenir à leur but.

Quel type de joueur êtes-vous ?

 

Mais il existe des sous-catégories de joueurs dynamiques et concentrés :

Pour améliorer son dynamisme, vous pouvez être un joueur dynamique « internes » ou « externes ».

Dynamiques internes : Ces joueurs sont explosifs car ils ressentent en eux le désir d’être à 100% de leur énergie. Ils donnent tout et finissent généralement leur match épuisés. On lui collera une image d’un joueur qui donne tout jusqu’au bout.

Dynamiques externes : Ces joueurs sont explosifs uniquement en fonction de l’adversité…Si le match n’est pas accroché, il y a de forte chance pour que ce joueur ne bouge pas beaucoup. En revanche, s’il est mené au score, ou s’il y a un enjeu comme les matchs par équipes ou autres, vous pouvez être certains qu’il sera présent. On lui collera une image d’un joueur qui gère.

Pour améliorer sa concentration, vous pouvez être un joueur dynamique « internes » ou « externes ».

Concentrés internes : Ces joueurs-là sont tout simplement appliqués. Ils pensent très souvent à leur technique, au mécanisme du geste qui va faire que la balle sera de meilleure qualité à la frappe…On lui collera l’image de technicien.

Concentrés externes : Ces joueurs-là n’attachent que très peu d’importance à leur technique mais sont hyper concentré sur les zones à toucher pour gagner l’autre. Ils sont en fait concentré sur l’adversaire et non sur eux-même… On lui collera l’image d’opportuniste.

Résumons :

  • Nous avons les joueurs qui donnent tout jusqu’au bout (dynamique interne)
  • Nous avons les joueurs qui gèrent en fonction de l’adversaire (dynamique externe)
  • Nous avons les joueurs techniciens (concentration interne)
  • Nous avons les joueurs opportunistes (concentration externe)

Attention : ces 4 profils possèdent tous des qualités et des points forts mais réunissent toutes les quatre également des inconvénients.

Parmi ces 4 types de joueurs, vous réunissez très probablement tous les profils mais dans un ordre bien distinct. Pour mon cas personnel, je suis avant tout un joueur concentré interne. Dès les premiers échanges à l’échauffement, je regarde si mon geste est bien présent, je fais attention à mes sensations et petit à petit je fais attention à jouer long (je pense à mes zones) et progressivement, j’observe l’adversaire. Je bascule donc dans la concentration externe. J’ai besoin de connaitre mes sensations du jour et de juger mon adversaire. C’est quelque chose de très important pour moi. Puis, j’essaye de bouger, de sautiller, de faire beaucoup de petits pas afin de tester également mon dynamisme…Et je dois vous avouer que je bouge à 100% lorsqu’il y a du monde qui regarde mon match.

Je peux donc faire ma propre analyse : Je suis 1) Concentration Interne – 2) Concentration Externe – 3) Dynamique Externe – 4) Dynamique Interne

Et ce qui est intéressant maintenant c’est de savoir comment améliorer chacune de ses 4 parties afin d’être un joueur complet. Parmi les pros, il n’y en a que très peu qui réunissent les 4 tout simplement parce qu’il y a une partie naturelle et innée, en fonction de comment nous percevons les choses depuis notre naissance, et une partie travail, beaucoup plus compliquer à apprendre. Et puisque le tennis est un sport d’affrontement, d’opposition, avec beaucoup de points importants, très souvent c’est la nature qui l’emporte sur le travail…

Inévitablement, ma concentration interne est naturelle chez moi, et je peux dire que de par mon métier de coach, la concentration externe est très bien développée chez moi aussi. Alors il faut que je m’oriente sur le chemin du dynamisme qui n’est pas du tout naturel chez moi. Mais surtout, il faut que j’arrive à être plus dynamique tout en gardant une concentration interne et externe au top…Pas facile.

PETIT CONSEIL IMPORTANT : Si vous êtes comme moi, si vous êtes plutôt orienté vers la concentration et que votre coach ne fait que vous dire « bouge, bouge les jambes »…sachez que c’est ce qu’il vous faut pour progresser mais ce n’est pas de cette manière que vous allez pouvoir y parvenir…Tout comme certains conseils que l’on peut donner à des enfants en bord de court : « allez, bouge! ». Personnellement, je ne me mets à bouger que lorsque ma concentration est présente et lorsque je suis rassuré. Logiquement, lorsque rien ne vas, je vais d’abord aller rechercher ma nature qui est ma concentration et pas mon dynamisme.

Voici donc quelques exercices en fonction de vos qualités et de ce que vous devez travailler :

Pour améliorer sa concentration interne

Le Yoga est une excellente activité pour prendre conscience de son corps, de sa respiration, de ses sensations… Mais vous pouvez tout simplement prendre des cours individuels uniquement pour votre technique en demandant à votre coach de bien vous expliquer à quoi sert tel ou tel mouvement afin que tout le mécanisme soit clair dans votre tête…Enfin, un autre exercice de concentration interne consiste à regarder votre plan de frappe (le moment où vous frapper la balle). Ainsi, vous allez considérablement améliorer votre concentration interne.

 

Richard Gasquet concentration interne

Nous sommes tous d’accord pour dire que Gasquet n’a pas un gros physique comparé à d’autres joueurs. Cependant, vous pouvez voir son regard posé sur l’impact et pendant une fraction de seconde, il fait partie de ces joueurs qui arrivent à mettre 100% de leur concentration dans la frappe. Gasquet représente bien ce joueur à concentration internet car lorsqu’il joue, on n’a pas le sentiment qu’il a une tactique bien définie, qu’il cherche à faire mal à son adversaire…

 

Pour améliorer sa concentration externe

Il s’agit d’un travail beaucoup plus concret car il n’y a que deux choses à travailler. La première chose est d’observer et d’analyser votre adversaire afin de détecter quel est son point faible. La seconde chose est de travailler sa précision pour envoyer vos balles dans LA ZONE qui lui fera le plus mal en fonction de votre analyse…

Novak Djokovic Concentration externe

A ses débuts chez les pros, on pouvait bien se rendre compte que Djokovic n’avait pas beaucoup de concentration interne. Comme vous pouvez le voir, il ne regarde pas son plan de frappe mais il regarde plutôt la zone qu’il souhaite toucher. Et si vous avez pu accéder à mes vidéos sur la théorie des angles, en observant les matchs de Djokovic, vous pourrez pleinement voir à quel point ce joueur est capable de jouer juste et de respecter cette théorie des angles. On a très bien pu voir sa progression et arriver à battre NADAL avec un style de jeu très particulier et FEDERER car il a su analyser leur point faible et surtout, il a su envoyer les bonnes balles toujours au bon endroit, à la bonne vitesse et avec le bon effet.

 

Pour travailler votre dynamisme externe

Entrainez-vous à jouer contre des joueurs plus forts que vous ! Avec un enjeu de cette taille, vous êtes obligé de jouer à fond et de courir partout pour faire bonne figure. Puis ponctuellement, jouez contre plus faible pour voir ce que ca donne. Si vous vous fixez un objectif en rapport avec le score (ne laissez que 4 jeux maximum à l’adversaire par exemple) cela vous permettra d’améliorer votre dynamisme externe rapidement ! Associez toujours un objectif en plus d’avoir l’envie de bouger sur le court ! Après tout, mettre 6/0 6/0 à un adversaire, ce n’est pas si simple ! En serez-vous capable ?

 

Pour travailler votre dynamisme interne

Pour progresser à ce niveau, mettez-vous en tête que vous faites du sport et que c’est avant tout pour votre bien à vous ! Ainsi, courir, être dynamique et toujours en mouvement doit faire partie de votre fonctionnement afin d’être satisfait ou pas de vous ! Ceux qui ne rencontrent pas de problème concernant le dynamisme sont les perfectionnistes car ils donnent tout peu importe l’adversaire. A vous de rechercher la performance et le perfectionnisme dont vous seul avez le secret 😉

 

Améliorer sa concentration demande également des efforts mentaux. Pour travailler votre mental, je vous invite à télécharger la formation TENNIS MENTAL GAGNANT que j’ai créée avec Antoine Labéribe, Préparateur Mental de haut niveau ! Cliquez ici

Améliorer son dynamisme au tennis demande plutôt des efforts physiques. Je vous invite à télécharger mon programme de préparation physique en cliquant ici.