Cliquez sur le bouton "j'aime" avant de lire cet article ! Merci beaucoup ;-)



Le sport est fantastique. Le très haut niveau et l’amateurisme ont un point commun : la progression.

En faisant des efforts, travaillant sans relâche ou en essayant de nouvelles méthodes, le sportif professionnel comme celui du dimanche pourront progresser.

Ils peuvent vous faire rêver ou vous énerver, mais vous aurez toujours à apprendre des joueurs et coaches cités dans cet article. Nous ne vous garantissons pas le talent de Medvedev ou l’épaule de Stan Wawrinka, mais mettez toutes les chances de votre côté avec ces quelques conseils, directement distillés par les meilleur(e)s joueurs(ses) de Tennis au monde et leurs coaches respectifs.

Alors, que faire pour franchir un palier au tennis ?

PHOTO par Bessi, Licence Pixabay

L’hygiène de vie, la base du sport.

C’est évident et si sortir la veille de vos matches est une habitude et que vous êtes incapables de vous tenir à un petit verre et un repas léger, votre progression pourrait arriver comme une fulgurance en gérant cette partie.

En tant que joueur amateur, vous pouvez passer outre les bains d’eau glacée pour la récupération. Pour votre défense, même Roger Federer avait avoué détester ça et ne pas en faire. Ce n’est pas pour autant que le champion suisse ne respecte pas une ligne stricte et c’est d’ailleurs sûrement ça qui le fait tenir aussi longtemps à haut niveau. En tournoi, il s’oblige à dormir entre huit et neuf heures par nuit et dans ses entraînements, il privilégie désormais la qualité à la quantité, au contraire du début de sa carrière. Mais il sait également se faire plaisir, avouant boire fréquemment du vin et mangeant de bonnes fondues suisses. Vous voyez ?

Trouvez le compromis et votre jeu ne saura qu’en bénéficier. Bien manger, bien s’entraîner tout en sachant se faire plaisir, c’est le cocktail de réussite d’un sportif amateur.

Relâchez-vous

Au tennis, on ne joue jamais comme on s’entraîne. Il est toujours délicat de retrouver le relâchement présent à l’entraînement. Les coups partent bien, de manière incisive. Quand la tension est plus élevée, que les muscles sont plus contractés et le souffle plus délicat à trouver, il arrive que les joueurs se crispent et passent donc, totalement à côté de leurs matches. Et si vous preniez les choses un peu plus à la légère ? À haut niveau, on appelle ça de l’anticonformisme et c’est souvent scandaleux, surtout quand c’est le sulfureux Nick Kyrgios qui s’y attelle. Toujours est-il que l’Australien prouve une chose, en étant complètement détendu, il évolue souvent à un niveau stratosphérique. Alors que risquez-vous ? Gardez votre concentration, suivez votre plan de jeu, mais essayez de le faire sans vous mettre une trop grande pression. L’exemple de Nick Kyrgios est évident: très décontracté (souvent trop), il reste un excellent joueur de tennis qui a de bonnes chances de remporter tous les matchs auxquels il participe dans cette saison difficile qui nous réserve de nombreuses surprises. Vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Capitalisez vos points forts

Patrick Mouratoglou, l’immense entraîneur français de Serena Williams a une doctrine bien propre à lui. Et elle a porté ses fruits. Serena Williams règne toujours sur le tennis mondial et les joueurs présents dans son académie ne cessent d’exploser au plus haut niveau. Selon lui, il faut en priorité travailler sur ses points forts et non ses points faibles. « C’est avec ce qu’on fait de mieux que l’on va devenir le plus fort » annonce d’ailleurs le coach.

PHOTO par Skeeze, Licence Pixabay

En y réfléchissant, cette mentalité s’applique encore plus au niveau amateur où certaines carences sont importantes dans le niveau de certains joueurs. Si vous êtes au-dessus du lot grâce à votre puissance, acceptez de dominer sur votre service et vos coups droits. Travaillez encore plus cet aspect pour par exemple, ne jamais perdre un jeu de service.

La conclusion est claire : il y a du bon à prendre partout. Au niveau amateur, essayer de nouvelles choses et de nouvelles méthodes n’est jamais une erreur, surtout au vu des conséquences qui ne peuvent jamais être dramatiques…