Cliquez sur le bouton "j'aime" avant de lire cet article ! Merci beaucoup ;-)



Dans cet article intitulé « Le guide des parents de joueurs de tennis« , je vais partager avec vous une de mes expériences et je vais vous offrir des conseils pour vous, parents de joueurs de tennis
Un fait qui vient de m’arriver : un enfant arrête de s’entrainer avec moi pour partir avec un autre coach…

Vous allez découvrir au travers de cet article des conseils et des choses bonnes à savoir pour aider votre enfant à progresser au tennis mais surtout à évoluer dans le monde de la compétition et de la performance…

[…]

Je suis très loin d’être parfait. Je commets parfois des erreurs.

Mais j’essaye de faire de mon mieux dans l’enseignement mais également en dehors du court, surtout dans ma relation avec les parents d’un jeune joueur de tennis que j’entraine. Depuis mes débuts dans l’enseignement, j’essaye de toujours choisir la meilleure option pour l’enfant, peu importe ma personne, peu importe les parents, peu importe l’argent que cela peut me faire gagner ou perdre. Car j’estime qu’un enfant est innocent et je serai incapable d’utiliser un enfant innocent pour gagner de l’argent ou pour me faire connaître.

[…]

Depuis 2012, j’entraine un petit joueur de tennis.

Ce petit est assez doué, très volontaire. Cependant lorsque j’ai commencé à l’entrainer, il n’a pas accroché immédiatement le niveau des meilleurs jeunes du département. Il n’a jamais eu d’aide venant de la région, ces fameuses bourses financières permettant de payer une grande partie des entrainements. Ce petit jouait bien, il sortait du lot dans notre école de tennis, alors j’ai conseillé aux parents de lui faire faire un peu plus de tennis. Par « chance », ses parents ayant les moyens financiers nécessaires, j’ai entrainé ce jeune suivant un programme assez complet.

Le premier problème rencontré est survenue avec sa raquette de tennis. Il jouait avec une raquette trop grande tout simplement parce qu’il aimait la couleur. J’ai donc conseillé à ses parents de lui faire changer de raquette.

Le premier souci a été lorsque les parents ont posé la question suivante à leur petit âgé de seulement 6 ans : « Est-ce-que tu veux prendre la raquette orange ? »… Le petit a dit « NON, je préfère la rouge » !

[…]

 

Étape #1 du guide des parents de joueurs de tennis

Bon à savoir : Un enfant qui dit non pour quelque chose, c’est normal. Il exprime ses envies… C’est justement à ce moment là qu’il me semble juste de lui faire comprendre que parfois, on a pas le choix… Les enfants s’adaptent très vite à une nouvelle situation, à un nouveau matériel.

Mon conseil : Ne poser pas la question à votre enfant lorsqu’il s’agit d’un choix important. Il n’a pas la maturité pour faire « le bon choix ». Parfois cela est nécessaire afin de le rendre autonome, mais lorsqu’il s’agit de quelque chose d’important, en tant que parent, il est de votre devoir de choisir pour votre enfant.

Cela me rappelle que lorsque j’étais petit, étant né le 3 janvier et sachant lire et écrire avant mon entrée au CP, mes parents ont demandé légitimement à me faire sauter une classe. Lorsque la directrice m’a demandé ce que je voulais faire, j’ai répondu naturellement que je voulais rester avec mes copains. Mais toute ma scolarité, j’étais un garçon plutôt mature et par la suite tous mes potes avaient un an de plus que moi… J’ai longtemps regretté ça.

[…]

Me voilà donc avec un élève a entrainé possédant une raquette de tennis trop grande pour lui. Il s’agit ici de la première difficulté que j’ai rencontré avec lui… J’ai du accepter le choix d’un petit de 6 ans et pendant quelques mois, nous avons perdu un temps fou techniquement…

J’ai entrainé ce jeune qui progressivement m’a fait confiance… Il est enfin passé à une raquette de tennis adaptée.

[…]

 

Étape #2 du guide des parents de joueurs de tennis

Bon à savoir : Une raquette de tennis trop grande ne favorise pas une bonne gestuelle du jeune joueur lui causant ainsi, dès son plus jeune âge des défauts techniques. Mais le fait de tenir une raquette trop grande peu l’empêcher aussi de bien se déplacer sur un court et lui créer également un retard physique. Une raquette de tennis adaptée favorise la technique, et vous savez comme moi qu’à leur jeune âge, ils apprennent très rapidement.

Mon conseil : Il existe des tas de raquettes de différentes tailles et de différents poids pour les petits. Et je dois reconnaître que la marque Tecnifibre propose une gamme vraiment intéressante à ce niveau là. Demandez au coach de votre fils ou de votre fille de vous montrer la raquette idéale pour votre enfant, c’est son métier.

[…]

Ce jeune joueur a rapidement progressé et a rattrapé le niveau des meilleurs joueurs de son département.

Discutant un peu avec le père (ancien seconde série) me certifiant qu’il était complètement détaché tennistiquement de son fils et qu’il n’essayait pas d’assouvir un rêve de gosse au travers de son fils, je suis allé voir le petit deux/trois fois en tournoi. Les parents et la grande sœur présents, prenant du plaisir à le regarder.

[…]

Le Guide des Parents de Joueurs de Tennis

Étape #3 du guide des parents de joueurs de tennis

Bon à savoir : En allant regarder votre enfant jouer au tennis avec toute la famille, vous motivez votre enfant à jouer pour sa famille, pour ceux qui sont là pour le supporter. Et ainsi, vous supprimez inévitablement son envie de jouer pour lui-même et de se surpasser…

Mon conseil : Accompagnez vos enfants en tournoi mais lorsqu’ils jouent, laissez les jouer pour eux en allant vous promener, ou en restant vraiment à l’écart. Lorsqu’un joueur est petit, je peux comprendre que vous n’avez pas envie de « l’abandonner sur un court de tennis » mais c’est pour son bien, et c’est surtout important pour son développement personnel et la construction de son projet personnel.

Guide des parents de joueurs de tennis comportement

[…]

Le petit progresse. Il suit rapidement un excellent programme d’entrainement de tennis pour un jeune de 8 ans :

  • 1 cours individuel par semaine
  • 2 collectifs en club avec les copains
  • 1 collectif avec le comité départemental de tennis
  • Tournois les week-end

Une chance, le petit est brillant à l’école et vif dans la vie. Tout va bien.

[…]

L’été arrive et le père me dit que son fils est motivé de faire plus de tennis. Il n’a pas école et souhaite que je le prenne en cours individuel tous les jours.

Je fais donc un programme sur deux mois Juillet et Août pour le jeune joueur. Je prends en compte certaines dates de tournois, je tiens compte de la récupération du joueur qui est importante à cet âge et tout ceci m’amène à lui proposer trois cours particuliers de 1h30 ainsi que quelques matchs dirigés.

Je peux vous assurer que le gamin a fait d’énormes progrès tennis en seulement deux mois. Une belle satisfaction lorsque j’ai comparé les vidéos prises en début d’été et en fin d’été ! J’étais content des résultats obtenus !

[…]

 

Étape #4 du guide des parents de joueurs de tennis

Bon à savoir : Un coach n’apprécie pas les parents autour du court de tennis lorsqu’il travaille.
La première raison est qu’il ne peut pas reprendre le jeune joueur en cas de mauvais comportement ou de nonchalance car c’est normalement le job des parents, et comme les parents sont là, il est difficile de gronder un enfant devant ses parents.
La seconde raison est que l’enfant se comporte différemment lorsqu’il y a ses parents qui le regardent et il est souvent difficile pour le coach de faire passer un message à l’enfant avec les parents qui écoutent juste à côté.

Il est en revanche très bien qu’à certains entrainements individuels ou collectifs, les parents demandent au coach s’il est possible de rester pour regarder comment se passe une séance un peu comme les équipes de France qui font des entrainements ouverts au public et des entrainements à huit clos. Cela est très constructif pour les trois parties : le coach peut montrer aux parents comment il travaille, le jeune joueur va avoir une attitude différente que le coach va pouvoir juger, les parents peuvent voir l’intensité et la concentration que met en œuvre leur enfant ainsi que la qualité du travail du coach…

Mon conseil : Demandez au coach 2 fois par mois si vous pouvez assister à un cours individuel et un cours collectifs afin de regarder comment se comporte votre enfant et comment le coach travaille. C’est vous, parents, qui payez le coach. Il est normal de garder un œil sur ce dernier et sur votre enfant sans interférer dans le coaching.

Il m’est arriver de demander à des parents de regarder leur fils en cachette afin de voir comment leur fils se comporte.

Il m’est arrivé de discuter avec un enfant pendant 1h sans frapper une balle. L’enfant n’était pas bien, il avez besoin de réponses, d’écoute, de conseils. Cette séance a été extrêmement bénéfique pour l’enfant et moi-même. Mais avec des parents à côté, jamais j’aurais pu me permettre de discuter 1h.

Il m’est également arrivé de demander à un parent d’entrainer son enfant 1h en essayant de lui apprendre quelque chose. Depuis, le père a arrêté de me dire ce que je devais apprendre à son fils et m’a laissé faire mon travail…

[…]

Le temps passe. Le père me demande de faire un programme plus sérieux pour la rentrée… Je lui propose ce programme :

  • Lundi : Cours individuel 1h
  • Mardi : Entrainement collectif de club avec les copains 1h30
  • Mercredi : Entrainement collectif avec le comité 2h
  • Jeudi : Cours individuel 1h
  • Vendredi : Entrainement collectif avec les copains et des joueurs plus forts que lui 1h30
  • Samedi & Dimanche : Repos ou Tournoi
  • Vacances : Stages 4h par jour du Lundi au Vendredi

 

Un programme d’entrainement tennis pour jeune joueur prometteur.

Jusque là, tout se passe bien. Le jeune progresse très bien au tennis dans un contexte parfait pour grandir en tant qu’Homme auprès de ses copains et s’épanouir en tant que joueur de tennis. Tout le monde le connait au club, il y passe beaucoup de temps…

Mais le petit rencontre des soucis physiquement. Il est lent, pas réactif, pas rapide par rapport aux autres jeunes de son âge, et surtout il n’aime pas se faire violence… Donc il râle dès que l’entrainement devient difficile physiquement. Il ne met pas beaucoup d’intensité dans ce qu’il entreprend.

J’ajoute dans le contenu des cours plus de physique mais je sens que le gamin n’aime pas et que progressivement je passe du « coach de tennis/copain » au « méchant coach de tennis » !
Je décide d’arrêter car je favorise avant tout son plaisir de venir jouer au tennis et je ne souhaite surtout pas qu’il arrive au club avec le moral dans les chaussettes.

Ma plus grande peur est qu’un jeune qui joue très bien au tennis arrête le tennis parce qu’il en a marre ou parce que le tennis ne lui plait plus…

[…]

 

Étape #5 du guide des parents de joueurs de tennis

Mon conseil : N’oubliez jamais de transmettre à votre enfant cet envie de faire du sport, de transpirer, de se dépasser et de terminer un effort en étant fier d’avoir donné son maximum. Transmettez également à votre enfant le goût du jeu, le plaisir du jeu. Votre enfant travaille toute la journée à l’école, le soir, lorsqu’il va au tennis, dites-lui simplement une phrase d’encouragement et positive! Qu’il aille s’amuser !
« S’entrainer dur pour progresser, c’est à lui de le décider… »

[…]

Je parle naturellement au père des problèmes que rencontre son enfant physiquement. Rien de bien méchant car il est encore petit et qu’il va grandir, mieux se coordonner et tout va rentrer dans l’ordre.

Il décide de faire appel à une préparatrice physique que je connais bien afin de développer la condition physique de son petit. La préparatrice physique discute avec moi du petit, me demande comme je travaille avec lui. Et voilà le petit rajoutant à son programme hebdomadaire une séance de préparation physique…

Je touche un mot au père en disant que le programme d’entrainement tennis est un peu chargé pour le petit… Mais mon message ne passe pas. Peut-être que je me suis mal exprimé à ce moment-là. Mais je pense avoir eu la bonne démarche de prévention…

Lors d’une autre discussion avec le père, souhaitant uniquement du bien pour son fils, j’apprends qu’il est partie faire des tests physiques et mentaux chez une psy (également D.E Tennis). Il m’envoie tout un document avec des dizaines de tests intéressants mais je ne suis pas d’accord sur certains points.

En tant que coach de tennis du petit, je n’ai jamais été contacté par cette professionnelle pour m’expliquer le résultat des tests. Après tout c’est normal que les parents aient un résumé, mais il me semble logique que j’en soit informé plus en détails puisque c’est moi l’entraineur… Rien. Mais quel était alors l’objectif de ces tests ?

[…]

Le Guide des Parents de Joueurs de Tennis

Étape #6 du guide des parents de joueurs de tennis

Bon à savoir : Le coach de tennis de votre fils est un professionnel. Il met en place un programme pour faire progresser votre fils le plus rapidement possible. Il a une vision à moyen et long terme sur l’évolution de votre fils. Il s’attache inévitablement à votre fils et ne lui veut que du bien.

Mon conseil : Lorsque vous faites une action qui concerne le tennis de votre enfant, vous devez en parler avant tout avec le référent tennis qui se trouve être le coach !

Imaginez : vous prenez un directeur pour s’occuper de votre entreprise mais vous passer des commandes sans l’en informer…Lorsque toute la commande arrive dans l’entreprise, comment croyez-vous que le directeur va le prendre ?…

Guide des parents de joueurs de tennis et le coach

[…]

Le père m’annonce que le petit ne viendra plus aux entrainements du vendredi soir car il suit des séances de préparation mentale… J’insiste pour qu’il reste car il n’est pas classé à cause de son âge mais joue déjà 30/1 et en plus de ses copains, il s’entraine également avec des 15/5 et 15/4 plus grands que lui…

Il arrête le vendredi.

Suite à cela, le père m’appelle régulièrement pour annuler le cours individuel du lundi soir. Motif : le petit est fatigué… Je comprends parfaitement qu’avec le programme qu’il suit, il soit un peu fatigué…

Cependant, je m’aperçois que je n’entraine le jeune que deux fois dans la semaine, un cours collectif et un cours particulier. Pendant plus d’un mois je ne dis rien, j’observe son évolution en me doutant que je ne suis plus le réel référent tennis… Je fais cependant mon travail du mieux que je peux…

Avec des cours de tennis, des cours de préparation physique et des cours de préparation mentale, il va certainement évoluer très rapidement !… Je veux voir cela !

Lors d’un cours collectif, je vois le petit jouer avec un style et une technique totalement différente de ce que je lui enseigne depuis plus de 4 ans. Je ne dis rien encore une fois. Parfois les jeunes regardent une vidéo d’un joueur et ont envie de faire pareil…
Puis je m’aperçois lors du cours suivant qu’il continue de jouer de la même façon… Il se déstructure techniquement (il régresse), il prend un 6-2 à l’entrainement contre un petit qu’il battait 6-2 il y a deux mois, il joue court, ne passe plus un coup droit, fait 3 doubles fautes par jeu de service et termine 3e de son groupe alors qu’il battait régulièrement tout le monde.

Je parle avec le jeune… Il me dit « c’est l’autre coach qui m’a dit de faire comme ça »… Il devient évident que je ne suis plus le référent tennis pour le petit puisqu’il n’applique même plus mes conseils… Cela me fait de la peine car il préfère croire une autre personne qui, selon moi, l’amène sur un très mauvais chemin au vu de sa façon de jouer… Jouer en force alors que je lui avait appris à jouer relâché, en appui ouvert alors que je lui ai toujours appris les appuis en ligne…et je m’arrêterai là.

J’ai pris les choses en main et j’ai demandé au père de faire un choix… entre un programme qu’il a décidé de mettre en place lui-même pour son petit avec un autre coach ou mon programme, étudié chaque année dans l’optique de faire évoluer son petit sur du long terme. Je ne connais pas le programme de « l’autre » mais je peux constater que mon programme depuis plus de 5 ans est assez efficace chez le jeune garçon.

Le père fait son choix : je n’entraine plus son fils.

Cela est difficile après plus de 5 ans d’entrainement, tous les jours, de dire au revoir. Mais c’est la vie d’un coach de tennis en club. Mais le plus difficile est de laisser partir un enfant qui commence à faire de mauvaises choses…

[…]

 

Étape #7 du guide des parents de joueurs de tennis

Mon conseil : En tant que parent, il vaut mieux dire immédiatement au coach : « stop, on arrête car on recherche autre chose pour notre enfant » plutôt que de laisser trainer, en attendant la fin de l’année.

[…]

J’ai pris la décision de parler avec le père et de lui laisser faire son choix car il m’était insupportable de voir l’enfant régresser et faire marche arrière techniquement. Le jeune joueur était perdu car je lui disais blanc, l’autre coach lui disait noir… Et pour un petit de 11 ans, cela est très compliqué à gérer émotionnellement.

Chacun a ses convictions. Chacun travaille comme il le souhaite. Chacun travaille différemment. Chacun fait ses choix…

Guide des parents de joueurs de tennis accompagner

[…]

 

Étape #8 du guide des parents de joueurs de tennis

Mon conseil : Lorsqu’on a un enfant qui joue très bien au tennis et qui fait partie des meilleurs, on veut l’aider, on veut lui permettre d’aller encore plus loin en lui mettant à disposition tout ce qui pourrait être mieux. Mais très souvent, à vouloir toucher le ciel, on peut s’en brûler les ailes…

En tant que parent, on regarde ce qu’il pourrait avoir de mieux pour son fils mais on oublie de regarder ce qu’on a déjà… C’est un peu comme la vie de couple non ? 😉

Peut-être que le programme d’entrainement n’est pas bon, peut-être qu’il est. Mais lorsqu’on change de coach de tennis, on change de programme…Il faut se réadapter dans beaucoup de domaine avant de se remettre à progresser…Et à cet âge, il y a une perte de temps précieux.

[…]

 

Étape #9 du guide des parents de joueurs de tennis

Mon conseil : Si vous souhaitez transformer votre enfant en champion de tennis, je vous invite fortement à l’éduquer pour que lui seul ait ce projet ! Tout doit venir de votre enfant, vous n’êtes qu’un outil à sa disposition, exactement comme le coach. Mais un enfant a besoin de lien, besoin de copains pour se comparer et s’élever tennistiquement.

[…]

Lorsque je vois des petits de 10-12 ans évoluant seul avec un coach perso, je me dis que le projet doit être beau et fort, mais est-ce que c’est réellement une vie d’enfant de s’entrainer seul, sans lien social dans un sport qu’il est censé aimer…

Je me rappelle d’un jeune qui, à l’époque, a arrêté l’école à 12 ans, pour se consacrer qu’au tennis parce qu’il faisait partie des meilleurs joueurs Français dans sa catégorie… Est-ce que cela est nécessaire ?
Bien évidemment que si on propose à un enfant d’arrêter l’école pour faire que du tennis, il dira oui. Mais est-ce une bonne chose pour son avenir ?

[…]

 

Étape #10 du guide des parents de joueurs de tennis

Mon conseil : Si vous ne souhaitez pas transformer votre enfant en champion de tennis, favoriser le cadre ! Il doit prendre du plaisir, évoluer auprès des copains, progresser dans un même lieu et surtout inculquez-lui cet esprit club, cet esprit de fidélité à un groupe, à une entité. Car malheureusement, dans cette société de zapping, les valeurs humaines s’effacent, laissant place à l’individualisme qui ne permet pas tout le temps de s’épanouir et de grandir ! Et lorsqu’il deviendra grand, quel souvenir lui restera t-il du tennis quand il était plus jeune ?

[…]

Je souhaite toute la réussite à ce jeune joueur de tennis qui s’en va… Il laisse derrière lui un groupe de copains, un coach qui lui a apporté tout ce qu’il pouvait, un club dans lequel il a grandit pour aller ailleurs.

Peut-être que l’herbe est plus verte ailleurs qui sait…quoiqu’il en soit j’espère qu’il deviendra un grand joueur de tennis.

Le Guide des Parents de Joueurs de Tennis

 

Je vous invite à lire cet article de la FFT : Parents : aidez vos enfants à bien se comporter